L’école des compétences

Aujourd’hui en France, les enseignants sont conviés à se mettre à l’heure de l’école des compétences 1. Professeur de philosophie dans un centre de post-cure accueillant des adolescents malades et handicapés2, ce point de vue m’a permis de prendre rapidement conscience du sens et surtout de la réalité du passage à l’ère de l’école des compétences, école qui n’est du reste réservée, ni aux « handicapés », ni aux adolescents, ni même aux Français en général, étant inscrite depuis peu dans le cadre européen des « compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie »3. L’école des compétences est, sinon une école mondialisée, tout au moins une école définie à un niveau européen, et qui est en train de prendre le pas sur l’école de la transmission.

Lire la suite de L’école des compétences

L’école malgré la République

L’école n’est pas une institution destinée à promouvoir des « valeurs » mais à faire exister des principes ; c’est vrai aussi de l’École dite « républicaine ». En effet, les valeurs sont des idéaux susceptibles d’une définition assez vague ; elles sont souvent tenues pour des suppléments idéologiques. Par exemple, il est tout à fait possible d’exiger une professionnalisation des études – exigence qui nuit à la mission fondamentale de l’École – tout en débitant, l’air débonnaire, le bon vieux discours des valeurs. Le souci de ces dernières peut fort bien voisiner avec l’abandon des principes. Tandis que, à l’inverse, l’établissement et le maintien des principes emportent avec eux la conservation des valeurs.

Lire la suite de L’école malgré la République